ÉQUIPES ET CRÉATIONS

ÉQUIPE DE CRÉATION

CARINE GUALDARONI
CONCEPTION, MISE EN SCÈNE, INTERPRÉTATION, CONSTRUCTION MARIONNETTE… / un jour, je suis morte… – à part être – mue – hybrides – ride

Diplômée en sculpture à l’ENSAAMA Olivier de Serres (Paris) en 2003, elle travaille dans plusieurs ateliers de sculpture, puis en tant qu’assistante scénographe auprès de la cie Serge Noyelle entre 2005 et 2007. Elle poursuit sa formation au LEM – Laboratoire d’Etude du Mouvement, département scénographique de l’Ecole Jacques Lecoq en 2007; elle rencontre le Théâtre du Mouvement en 2008 dans le cadre de la formation «Le Corps en Scène», et part terminer son cursus à l’ESNAM (École Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette) dont elle sort diplômée en 2011.

En tant que marionnettiste, elle a collaboré en construction avec Pascale Blaison, avec Les Anges au Plafond pour Les Mains de Camille (2012), elle assiste Claire Heggen – Théâtre du Mouvement dans la création de son solo Ombre Claire (2013). Elle est interprète dans Actéon miniature, mise en scène de Renaud Herbin- TJP de Strasbourg (depuis 2013) , Le Retour de Garance, puis Le Cantique des Oiseaux, mises en scène d’Aurélie Morin – Le Théâtre de Nuit (depuis 2014), La Soustraction des particulesmise en scène Olivier Thomas – cie Le Bruit des Nuages, Je te Regarde / Ich Schau Dich Anprojet franco-allemand de Jarg Pataki ( depuis 2015), participe à la recherche physique autour du projet Dédale, Omproduck en 2017, assiste Amélie Poirier dans la mise en scène de Dadaaa en 2019 – Les Nouveaux Ballets du Nord Pas de Calais, reprise de rôle dans les Géométries du Dialogue – cie JuscoMama en 2020, interprète dans Scoooootsch – création 2021 Les Nouveaux Ballets du Nord Pas de Calais…

Elle a crée la cie juste après avec Antoine Derlon en 2012 et développe son propre langage, à la croisée du corps, des matières et des figures. Elle porte et dirige les projets au sein de la compagnie depuis sa création, nourrit une dramaturgie de l’image et du geste; poursuivant un travail qui croise les savoir-faire et se développe dans l’interdisciplinarité .

JÉRÉMIE BERNARD
COMPOSITION ET MUSIQUE LIVE / mue – hybrides – ride

Trompettiste originaire d’Alsace a commencé à étudier la musique très jeune en intégrant différentes formations : harmonie tout d’abord puis orchestre philharmonique par la suite. Se dirigeant vers des études supérieures de design à l’ENSAAMA (Olivier de Serres) Paris, il continue la musique en parallèle, se rapproche du jazz et des musiques actuelles avant d’être sollicité pour intégrer puis diriger la fanfare de l’école. La fanfare est devenue « haut débit » et s’est notamment produit dans de nombreux festivals de théâtre de rue ( Chalon dans la Rue, les Accroches Coeurs…), salles de concert ( New Morning…) encore sur France Culture. Il étudie auprès de Sylvain Gontard qui l’introduit dans divers orchestres de jazz, dont le Pee Bee.

Il participe à de nombreux projets, très diversifiés; du reggae avec le groupe « Sundyata » au jazz en passant par le funk, l’electro ou encore la musique du spectacle « In between » de la Cie Dadaniet, puis de la cie juste après dont il a composé et interprète la musique live des spectacles « mue » et « Hybrides », compose et enregistre la bande son originale de « RIDE ». Il poursuit son métier de designer en parallèle, notamment pour le fabriquant de saxophone « Henri Selmer » à Paris, et co-fonde « mu_luminaires » avec Émilie Grière.

CHARLOTTE GAUDELUS
CRÉATION LUMIÈRE ET RÉGIE / mue – ride

Diplomée d’une licence en arts du spectacle à l’université de Poitiers, Charlotte Gaudelus  débute sa formation de régisseuse lumière dans une salle de concerts parisienne, le point éphémère.  Elle continue à acquérir de l’expérience en travaillant dans de nombreuses salles parisienne et se fidélise à la maison des arts de Créteil ainsi qu’au théâtre de la cité internationale. Elle se dirige petit à petit vers la création où elle travaille avec plusieurs compagnies et collabore avec différents artistes. Elle signe notamment les créations lumières du metteur en scène Mathieu Huot, de l’écrivain Alice Zeniter ou encore de la marionnettiste Carine Gualdaroni.

BAPTISTE DOUAUD
RÉGIE GÉNÉRALE ET PLATEAU / à part être – mue – ride

Après un parcours d’étude orienté sur les arts plastiques (bac STI Arts appliqués puis Licence Arts Plastiques à l’université Rennes 2) Baptiste Douaud se dirige vers les métiers des arts du spectacles. Au CFPTS de Bagnolet tout d’abord pour valider un diplôme de régisseur de scène. Apprentissage technique des métiers de la scène : machinerie, construction, régie… puis mise en pratique dès 2008 auprès de théâtres parisiens et de compagnies, parmi les quels la Péniche Opéra, les conteurs issus de la maison du conte à Chevilly Larue : Delphine Noly, Marien Tillet, et plus récemment les metteuses en scène Estelle Savasta, Charlotte Lagrange et la marionnettiste Carine Gualdaroni qui lui offre ce crédit supplémentaire : celui du jeu et de la manipulation. La construction et la machinerie pour le plaisir du geste technique, la scène pour le plaisir du spectacle et la Savoie d’adoption pour s’y ressourcer. Tout y est.

ALICE MASSON
INTERPRÉTE CHORÉGRAPHIQUE / (reprise de rôle) mue – hybrides / ( création) ride

Elle se forme à la danse contemporaine au conservatoire en section danse étude jusqu’à son diplôme de fin d’étude. Passée son Bac, elle intègre la formation Coline à Istres où elle est interprète chorégraphique pour des créations ou reprises de Mathilde Monnier, Emmanuel Gat, Edmond Russo et Shlomi Tuizer, George Appaix, Salia Sanou, et Lise Estaras des C de la B … Elle se forme ensuite au Centre Chorégraphique National de Rillieux-la-Pape dirigé par Maguy Marin dans la formation De l’interprète à l’auteur. Elle questionne son regard en intégrant le Master de critique en danse à l’Université Paris 8 qu’elle valide qu’à Stockholm University en Suède en anglais où elle questionne la sincérité chez les danseurs. De 2012 à 2017, Alice Masson est également interprète pour Diane Broman, Cédric Cherdel Aphrodisia, Georges Appaix Inauguration, Johan Joans Reanimation, Laurent Cebe Le discours sincère, Les gens qui doutent. Elle est également metteur en scène et chorégraphe aux côtés de Quentin Gibelin pour la production Pro’scenio de La Belle Helene et de L’opéra Vagabonde. Elle est assistante chorégraphique la création du défilé la Biennale de la danse 2018. Il est chorégraphié par Marion Alzieu et Sayouba Sigué et piloté par Les Ateliers Frappaz, Centre National des Arts de la Rue. Elle est danseuse-marionnétique pour la compagnie Pseudonymo de David Girondin Moab pour une reprise de rôle de la pièce Squid performance et la création Noir comme Ebène 2018. Elle commence à collaborer avec la compagnie Succursale 101 de la metteur en scène Angélique Friant pour la reprise du solo Erotic’Michard en 2017 ainsi que pour la création Laisse dormir les morts, 2018. Elle rencontre Carine Gualdaroni en 2017 à l’occasion d’un stage pro organisé par le TJP, Centre Dramatique National autour de MUE. Durant la saison 18/19, Alice remplace Carine dans l’interprétation de Mue en tournée.

ANNABEL HANNIER
RÉGIE GÉNÉRALE ET PLATEAU en alternance / ride – (régie lumière) mue

Après un cursus scénique en danse, chant et théâtre puis un BTS en architecture d’intérieure, Annabel Hannier trouve le fil rouge avec la formation scénographique et jeu de l’acteur du Styx théâtre de Serge Noyelle et Marion Coutris, où elle rencontre Carine Gualdaroni. C’est là qu’elle découvre les métiers de la technique du spectacle. Assistante scénographe et comédienne auprès du Styx théâtre pendant plusieurs années sur les spectacles Labyrinthe, One Day 49, Entremets-Entremots et Cabaret Nono, elle se consacre définitivement à la technique en 2007. D’abord en machinerie puis en technique et régie lumière dans plusieurs théâtres d’Île de France ( Mac et CCN de Créteil, Palais des Congrès, Maison des Métallos, Ferme du Buisson, Trianon, Théâtre André Malraux de Bondy…), elle assure ensuite la régie générale pour le projet Witness N14 de la compagnie Friche Théâtre Urbain de Sarah Harper et Pascal Laurent. Pour la compagnie Deuxième Groupe D’intervention d’Ema Drouin, de 2010 à 2019, elle régira le spectacle « Tragédie ! Un poème… » en Festival (Aurillac, Châlon en Champagne, Châlon sur Saône…), la randonnée spectacle d’ouverture et le spectacle « les Majorettes » au festival de Grands Chemins en vallée d’Ax et les différentes formes du projet « Une ville entre toi et moi » : installations, performances, expositions, spectacles en rue ou en salle.

OLIVIER THOMAS
SCÉNOGRAPHE / ride

Metteur en scène, scénographe, architecte et musicien, Olivier Thomas aime s’entourer d’autres artistes (auteurs, danseurs, comédiens, circassiens, marionnettistes) afin d’exploser les genres et les catégories. Au sein de la compagnie Le Bruit des Nuages, il a dirigé la création de la Rétrospective incomplète d’une disparition définitive entre 2011 et 2015, projet qui l’a fait rencontrer Carine Gualdaroni, qui était interprète d’une des petites formes de cette rétrospective. Par ailleurs, il travaille en étroite collaboration avec Alexandra Tobelaim (cie tandaim), Benjamin Dupé …

ANNABEL LOCKS
COSTUMES / hybrides – ride

Elle vit et travaille comme costumière à Bruxelles depuis 2012. Après plusieures expériences dans la mode elle décide de se consacrer au costume et aux arts vivants. Elle a travaillé pour de nombreuses compagnies de théâtre et de danse, pour le cirque, l’opéra et la marionnette. Depuis le printemps 2020 elle milite pour la reconnaissance des couturières solidaires, alertant les médias, interpellant les poilitiques, les chercheur.ses en sciences sociales. En Novembre 2020 elle reçoit le prix Régine Orfinger-Karlin décerné à Bas les Masques par la Ligue des Droits Humains.

BAPTISTE LE QUINIOU
PHOTOS, VIDÉOS, GRAPHISME, WEB / mue – ride

Baptiste Le Quiniou est un photographe humaniste qui développe son univers artistique au travers de rencontres et d’émotions partagées. Ses compositions manient l’échange et la spontanéité, elles se nourrissent de la différence pour poser un regard poétique où les couleurs et les lumières sont l’essence de son travail sur l’image.

www.baaste.com

ANTOINE DERLON
ADMINISTRATION ET DÉVELOPPEMENT DE CIE / un jour, je suis morte… – à part être – mue – hybrides – ride

Après des études supérieures dans le domaine des Sciences Economiques et Sociales et une expérience de 6 ans dans le management des organisations, publiques ou privés, de petites ou de grandes tailles, Antoine décide de s’engager auprès d’artistes professionnels et d’entreprises artistiques et culturelles pour soutenir la production de leurs projets. Depuis 2012, il est intervenu auprès de La Maison des Jonglages-Houdremont, scène conventionnée de La Courneuve, la compagnie de danse contemporaine Mille Plateaux Associés / Geisha Fontaine & Pierre Cottreau et la compagnie Le Phalène / Thierry Collet dont il est administrateur depuis Août 2016. En parallèle, il a conçu et mis en oeuvre un programme de découverte et de pratique des arts du mouvement en partenariat avec le Centre Hospitalo-Universitaire de Caen et l’Association Française des Hémophiles, et fondé avec Carine Gualdaroni, la compagnie juste après, dans le but de défendre une démarche marionnettique contemporaine à la croisée des corps, des images et du mouvement.

CELLES ET CEUX QUI ONT PRÉCIEUSEMENT PARTICIPÉ OU ACCOMPAGNÉ LES CRÉATIONS !!!

CLAIRE HEGGEN
ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE (dramaturgie et gestuelle) / un jour, je suis morte… – à part être – mue

Claire Heggen est co-directrice artistique du Théâtre du Mouvement, compagnie de recherche et création.
Auteure, actrice, metteur en scène, professeur, elle développe des compétences transversales à partir d’esthétiques contrastées. Elle a créé des spectacles diffusés dans 60 pays, proposant une esthétique en perpétuel renouvellement sur la théâtralité du mouvement aux confins des arts du mime, du théâtre gestuel, de la danse et du théâtre d’objets.
Claire Heggen oeuvre aussi aux croisements entre les arts avec la fondation des Transversales, Académie européenne des arts du geste. Elle est à l’initiative de la création du Groupe de Liaison des Arts du Mime et du Geste (GLAM).
Elle enseigne dans de nombreux stages et écoles internationales en France et à l’étranger (Universités Paris III et Paris VIII, Conservatoires d’Art dramatique, Ecole Supérieure d’Art Dramatique de la Ville de Paris, Institut du Théâtre de
Barcelone, International Workshop Festival de Londres.

Dans le cadre de sa recherche sur la transversalité, elle a participé au Laboratoire Friction à l’Abbaye de Royaumont. Depuis 2014, elle fait partie de l’équipe pédagogique du Théâtre du Mouvement et enseigne la flûte traversière à l’association Arte Musici. A l’invitation de Margareta Niculescu, en 1988, elle est chargée de cours à l’ESNAM, y transmet une recherche pratique basée sur la relation corps/objet (masque, matériaux, marionnette) et fait partie du conseil pédagogique. Elle a reçu le Prix de l’Institut International de la Marionnette pour la transmission en 2015.
Elle programme avec Yves Marc, les formations du Théâtre du Mouvement, Le corps en scène, ainsi que les stages
artistiques de la Ferme de Trielle (Cantal).
Elle accompagne également depuis de nombreuses années des jeunes artistes dans leurs projets de création, dont Carine Gualdaroni depuis 2012.

http://theatredumouvement.fr/

ANNE BUGUET
SCÉNOGRAPHIE ET REGARD / mue

Plasticienne de formation, elle se forme ensuite auprès de Gilone Brun, scénographe et créatrice de costumes pour le spectacle vivant, en étant son assistante. Puis elle occupe différents postes d’assistante : à la mise en scène auprès Michel Dezoteux et aussi costumes et/ou scénographies pour des spectacles de Jean-Marc Bourg, Philippe Adrien, Pierre-Étienne Heyman, Alain Mollot …Plus tard elle commence à signer des créations de costumes et/ou scénographies pour Olivier Couder, Jean-Pierre Chrétien-Goni, Jacques Fargearel, Noël Casale, Yan Allegret …

Depuis une dizaine d’années elle collabore très régulièrement avec Frédéric Ferrer et Myriam Saduis.La saison prochaine, elle travaillera comme scénographe pour les prochaines créations de Claire Heggen et Carine Gualdaroni.

En 2006, elle crée avec M.Ozeray leur propre compagnie OMPRODUCK pour développer un univers où se mêleront leurs esthétiques et leurs préoccupations artistiques mutuelles.

http://www.omproduck.fr/

OLIVIA LEDOUX
COSTUMES / mue

Titulaire du diplôme de costumier-coupeur de l’E.N.S.A.T.T. et d’un D.M.A. costumier réalisateur, Olivia Ledoux intervient en atelier, au sein de différentes structures: opéras, scènes nationales, ateliers privés.
Par ailleurs, elle conçoit, coupe et réalise pour des compagnies de théâtre, de cirque, ou de danse. Elle s’engage au côté des artistes et adapte son travail aux moyens disponibles, si besoin par le biais de transformations, récupération, détournement de matériaux etc.

https://olivialedoux.wordpress.com/

FLORENCE CHÉREL – MYND Productions
DIFFUSION / mue

MYND Productions est une agence de diffusion au service du Spectacle Vivant. C’est une structure qui est née de la volonté d’imaginer un nouvel outil « sur mesure » de collaboration avec les compagnies afin d’inscrire leur travail dans une logique de stratégie et de développement sur du long terme, le plus souvent, à des moments charnières de leur évolution.  Son aspiration actuelle et son souhait en terme d’accompagnement artistique s’orientent résolument vers le théâtre visuel et les formes animées. MYND Productions soutient des propositions exigeantes et accessibles, avec l’envie de faire partager son goût pour des spectacles contemplatifs, hybrides, qui mêlent le théâtre, le mouvement, la vidéo, les arts numériques et les arts plastiques. Florence accompagne la cie juste après depuis 2017.

http://www.mynd-productions.com/

PASCALE BLAISON, PASCALE TONNIAZZO
AIDE PONCTUELLE ET PRÉCIEUSE À LA CONSTRUCTION MARIONNETTE / mue

CAMILLE DRAI
ASSISTANTE SCÉNOGRAPHE / mue

Elle commence sa formation par un BTS Design d’Espace à Toulouse (2011), et un Master 1 Design d’Espace à l’École Nationale Supérieure des Beaux Arts de Lyon (2014), puis attirée par la plasticité de la matière, le mouvement, la lumière, c’est naturellement qu’elle s’oriente vers la scénographie et se forme à la HEAR de Strasbourg dont elle sort diplômée en 2016. Elle découvre l’univers de la marionnette contemporaine grâce au TJP, Centre National Dramatique d’Alsace Strasbourg. Elle y décèle de nombreuses affiliations avec son travail, notamment sur la relation corps/objet. Elle considère qu’être scénographe c’est être marionnettiste de l’espace. En 2016-2017, elle travaille à mettre en espace la signalétique de la nouvelle École Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette au côté des graphistes de Fabrication Maison, Timothée Gouraud et Jean-Marc Bretegnier, ainsi que du typographe Corentin Noyer. En décembre 2017, elle crée la Cie Sans Visage avec la marionnettiste Shérazade Ferraj, afin de développer un théâtre de marionnette contemporaine qui questionne l’identité profonde de l’humain.   Elle travaille actuellement à l’écriture de son premier spectacle pour la compagnie.

AGNÈS BOVIS
ASSISTANTE CONSTRUCTION MARIONNETTE / mue

C’est au travers de son parcours pluridisciplinaire, qui commence à Paris par l’obtention d’un premier Diplôme des Métiers d’Art en broderie, que s’est construit l’univers atypique d’Agnès Bovis. Fascinée par le théâtre de figure, elle se forme au métier d’acteur-marionnettiste, au Théâtre aux mains nues. La rencontre physique avec la marionnette la transcende et s’impose rapidement comme son medium d’expression artistique. C’est grâce à son Diplôme des Métiers d’Art en sculpture et matériaux de synthèse à l’ENSAAMA qu’elle apprivoise le volume et devient une plasticienne confirmée. Son avenir professionnel se dessine avec le désir de toujours continuer à acquérir de nouvelles compétences, à maîtriser de nouveaux outils, à rencontrer de nouveaux mondes. Elle travaille aujourd’hui à son compte comme constructrice ou model-maker.

http://agnesbovis.com

REMERCIEMENTS MUE:

Pascale Blaison, Pascale Tonniazzo, Praline Gay-Para, Emilie Grière, Caroline Sebilleau, Amélie Villeneuve, Justine Macadoux, Yvan Corbineau, Martin Guehl, Riccardo et Josiane Gualdaroni …