La compagnie

 

La compagnie juste après, a été fondée en novembre 2012 par Carine Gualdaroni, marionnettiste diplômée de la 8ème promotion de l’ESNAM (2008-2011) et Antoine Derlon, qui accompagne la structuration administrative et le développement des projets de la compagnie (production, diffusion…).

La recherche scénique de la cie juste après met en jeu le corps avec d’autres corps, objets, matériaux, marionnettes… dans le but d’affiner une écriture à la rencontre du corps et de la matière. Celle-ci nourrit une dramaturgie de l’image et du geste. On pourrait ainsi parler d’un désir à la fois chorégraphique et théâtral.

Envisager la scène de façon marionnettique pour déployer un langage constitué d’ images, de matières, de figures… qui prennent vie par le mouvement. 

 

IMAGES.
Dessiner des espaces, mettre en lumière des corps, des objets, des matières, des gestes…
Habiter le plateau, créer des images et leur donner un mouvement.
C’est ensuite l’organisation de ces images qui fait signe et qui jalonne la dramaturgie.

MATIÈRES.
Ce sont elles qui guident le mouvement, l’écriture et les corps.
Qu’elles soient plastiques, sonores ou spatiales… les corps de la cie juste après se mettent à leurs service.

FIGURES.
Ce mot vient de l’allemand Figuren. Alors que le mot marionnette pourrait avoir tendance à enfermer le genre à l’objet, le mot figure nous donne à voir à la fois la silhouette humaine, que sa traduction marionnettique à différentes échelles.